6) Réfléchir, Respecter, Répondre: Si un partenaire vous contredit ou que vous êtes en désaccord avec lui, d'abord assurez-vous de toujours utiliser des affirmations positives. Les affirmations positives montrent non seulement du respect pour votre interlocuteur mais elles prmettent également de lever le climat hostile quelles que soient les remarques contradictoires.  En utilisant des termes tels que: "Sûrement, je pense que vous avez soulevé ici une question importante", vous montrez votre intérêt pour votre auditeur, que vous appréciez son opinion et que vous seriez heureux de connaître son avis. Toutefois comme présentateur vous êtes la personne centrale et vous ne devez jamais perdre le contrôle de la présentation.  Une des meilleures techniques à utiliser dans un tel environnement est la technique des 3-R: Réfléchir, Respecter, Répondre. La technique de 3-R est basée sur trois étapes:



  • Réfléchir: Si un participant vous dit, “Je ne pense pas que cette méthode fonctionne dans mon entreprise",  vous ne devez jamais être impliqué dans un débat. Au lieu de cela, vous essayez de répéter ce qu'il vient d'être dit avec: "Vous ne pensez pas que votre entreprise utilise cette méthode." Cela garantit que les membres de votre public sachent que vous avez écouté attentivement et que vous appreciez leurs commentaires.  Cela aura un impact apaisant aussi sur un interpellateur hostile.
  • Respecter: Vous devez vous assurer que non seulement vous ne défendez pas votre propre opinion mais que nous ne mettez pas votre interpellateur sur la défensive. Au lieu de cela, après confirmation de son argument, indiquez clairement que vous ne trouvez pas ses pensées fausses et respectez-les d'abord avec "J'ai recontré d'autres participants qui avaient les mêmes objections parce qu'ils ne se sentaient pas à l'aise non plus avec ces méthodes". L'objectif de ce point est de donner au participant le sentiment que vous respectez son opinion. Parallèlement, cela vous donne le temps de réfléchir à un contre-argument possible.   
  • Répondre: Votre réponse doit clairement réfléchir votre opinion. En même temps, cela ne doit pas être dit de manière offensive ou de façon défiante. On peut par exemple dire, "Je souhaiterais souligner que ces mêmes personnes sont revenues vers moi pour m'informer qu'elles avaient utilisé efficacement cette méthode dans leur entreprise". En soulignant l'objection de l'interpellateur, vous lui faites savoir que vous comprenez ce qu'il a dit et qu'en même temps vous offrez la possibilité de dire votre propre opinion en échange. Cette manière de répondre est beaucoup plus productive qu'une réponse aggressive ou défensive.

© M.Khorasani Consulting